Les trésors cachés du 3e rallye « Monté Bidache »

Publié le Le 10/06/2014, par Jacques Anicet

Les trésors cachés du 3e rallye « Monté Bidache »Morris Voltan, le concepteur du rallye. © Jacques Anicet

Samedi 14 juin, le 3e Rallye tourisme et découverte « Monté Bidache » permettra à ses participants de découvrir la culture, le patrimoine et les festivités de certains environs basques ou béarnais ou landais de Bidache.

Le départ aura lieu sur le parking de la mairie entre 9h et 10h30, après le café-brioche offert aux inscrits (droit d’inscription : 5 € par personne). Et l’arrivée se fera… en fonction de la sagacité des concurrents. L’épreuve comprendra neuf étapes réparties en deux circuits, un le matin, un l’après-midi. Pour franchir chaque étape, les équipages devront solutionner des énigmes, répondre à des questions, collecter des produits, participer à des jeux… Et pour prouver qu’aucune étape n’aura été sautée, il devra faire tamponner son carnet de bord. Soncredencial en quelque sorte, comme sur le Chemin de Saint-Jacques. Normal, nous y sommes. Nouveauté cette année, des voitures anciennes du BARC (Bas-Adour Retro Chromes) ainsi que des « Motards du Pays de Bidache » seront de la fête.

Comme les voyages, ça creuse, chaque équipage pourra amener son pique-nique. Il pourra également déjeuner de grillages à l’étape de midi. Le soir, la journée se terminera par un repas à la salle des fêtes, improvisé à partir des produits rapportés par chaque équipage.

La genèse du rallye

Le rallye a été créé il y deux ans par l’association Mosaïque qui recherchait une nouvelle animation à ajouter à son « portefeuille d’activités » déjà conséquent. Partant d’une idée de Morris Voltan, fort de son expérience en région lyonnaise, le projet de rallye a été retenu car il permettait de faire découvrir la beauté du pays, ses habitants, les produits du terroir. Et surtout d’établir des relations entre ses habitants, anciens et nouveaux.

Et puis, il permettait aussi de faire un trait d’humour et un clin d’œil à l’histoire et à la géographie. Le nom de Monté Bidache, qui évoque vaguement le rallye de Monte-Carlo, rappelle qu’avant la Révolution, Bidache était une principauté souveraine, comme l’est toujours Monaco. Et puis il décrit aussi très bien le relief de la campagne environnante, ça monte et ça descend. Ce qui vaut bien un accent à Monté.