Mosaïque heureuse

Mosaïque heureuse
Le président de Mosaïque, Patrick Baylou, a ouvert le château des Gramont aux visiteurs. © Photo

Photo J. W.

 

L‘assemblée générale de l’association Mosaïque aura lieu le samedi 17 janvier dès 18 heures en la mairie de Bidache. À l’ordre du jour figurent classiquement, en plus du rapport moral, le bilan des commissions, les questions budgétaires et l’examen des projets d’événements. Sans se laisser griser par ses succès répétés, notamment la réussite de ses jeudis de Bidache estivaux, l’association qui bénéficie du soutien actif d’autres organisations du Pays de Bidache et de l’aide financière de la municipalité, tire de l’année 2014, un bilan positif.Les Quatre JeudisL’année écoulée a été riche en manifestations. « L’omelette pascale a bénéficié d’une fréquentation identique à celle de l’an dernier. Ambiance conviviale et bonne humeur ont alimenté la soirée gourmande », souligne Patrick Baylou, le président de Mosaïque. Est ensuite intervenue la troisième édition du Rallye découverte « avec, sur un circuit touristique inédit, davantage d’équipages et des participants très satisfaits en fin de journée », ajoute-t-il.

Point d’orgue, les Quatre Jeudis de Bidache mêlaient, pour la première fois, deux formules très distinctes. Celle des Jeudis historiques, comptant en moyenne 400 visiteurs par manifestation, incluait un dîner aux chandelles sur l’une des terrasses du château. « Nous avons dû refuser du monde car nous étions à la limite de la rupture », dit encore le président. Quant aux Deux Jeudis « plus actuels », avec concert, ils auront connu « un succès beaucoup plus modéré, rencontrant toutefois l’appréciation élogieuse des spectateurs présents », assure le responsable.

Goût de l’histoire

Le goût de l’histoire semble plus rassembleur en Pays de Bidache où, offrant désormais matière à reconstitutions riches, des personnages fameux tels Catherine de Médicis, son fils Charles IX, le cardinal Mazarin puis l’empereur Napoléon III et Eugénie de Montijo, son épouse, ont, tour à tour, été reçus en grande pompe par la famille Gramont.

Traditionnelle, la venue du Père Noël a connu une fréquentation en hausse. « Nous avons eu un après-midi plein de bonne humeur, riche en rires d’enfants », souligne Patrick Baylou. « Une intense satisfaction pour Mosaïque et ses partenaires, l’Association des parents d’élèves (APE) et l’association Le Grain à moudre », conclut un président très attaché à la synergie associative.

Jean Weber