La Révolution en huit saynètes

La Révolution en huit saynètes

Le succès attirera-t-il le succès ? Après la réussite du premier des trois Jeudis de Bidache de la saison, jeudi 9 juillet, les amateurs de reconstitutions historiques vivantes sont invités à assister au deuxième événement festif et culturel programmé le jeudi 30 juillet en soirée.

Avec des dizaines de comédiens amateurs et de figurants du cru, moyennant un spectacle gratuit de huit saynètes, c’est la période de la Révolution française qui a été choisie en 2015 par l’association Mosaïque. Après incursions les années précédentes du côté de la Renaissance, de l’Âge classique et du Second Empire.

Louis Perret, notable local

Souveraineté dotée dès le XVIe siècle d’une Coutume écrite et dirigée de longue main par la maison de Gramont, Bidache n’est de fait devenue française qu’en 1790, dans le flou, après une simple mission d’information à Paris de Louis Perret, un notable local.

Par conséquent, ni adhésion populaire des habitants, ni réaction aristocratique du duc de Gramont, soulignent les historiens ; sauf le mouvement contre la cherté des denrées, la lutte des classes n’aura pas embrasé le pays charnègue !

Déambulation dans les rues du village avec 70 comédiens ou figurants en superbes costume d’époque et beaux chevaux bien dressés ainsi que pauses pour des moments historiques réécrits par les plumes de l’association que coiffe Patrick Baylou permettront au public de voyager en boucle, du château au château, à travers les temps révolutionnaires.

Souper aux chandelles

Comme une bougie sur le gâteau, un souper aux chandelles féerique sur une des terrasses de l’édifice – monument historique – sera proposé aux spectateurs.

Il est recommandé de réserver car Mosaïque, pour la bonne marche, limite à 200 le nombre de couverts. Des chants et danses, des numéros de saltimbanques accompagneront le banquet citoyen facturé vingt euros par personne.

Sous sa forme dînatoire du moins, la phase révolutionnaire comme dans les contes de fées est prévue pour s’achever au château des Gramont à minuit précises.

Jean Weber

On ira, pour réserver, sur le site www.mosaique-bidache.fr mais il est également possible de s’adresser à l’Office de tourisme local (05 59 56 03 49) qui dispose aussi d’un site riche d’informations : www.tourisme-pays-de-bidache.com